CROYANCES

Il n’y a pas de religion nationale aux États-Unis : la distinction entre l’Église et l’État est assurée par le premier amendement de la Constitution. Néanmoins, environ 70 % des Américains font partie d’une religion. La devise « In God We Trust » (en Dieu nous croyons) est inscrite sur le dollar américain. Le Congrès invite souvent des membres du clergé pour guider les politiciens dans la prière.

La plupart des Américains sont chrétiens. Un grand nombre sont des Protestants libéraux (Épiscopaliens, Presbytériens, Luthériens et Méthodistes) qui suivent les enseignements de la Bible sans la prendre au pied de la lettre. Les Protestants conservateurs, plus nombreux dans le sud du pays, prennent généralement au pied de la lettre les mots de la Bible ; ils sont aussi d’avis que les gens devraient suivre un code moral strict et qu’il est de leur devoir de convertir d’autres personnes au christianisme. L’Église baptiste conservatrice a beaucoup d’influence dans les régions du sud, qui sont parfois désignées du nom de « Bible Belt ». Certains pasteurs évangélistes utilisent la radio et la télévision pour s’adresser à de grands auditoires. Les États-Unis comptent également d’importantes communautés catholiques.

L’Église mormone, ou Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours, a été fondée aux États-Unis au début du xixe siècle par Joseph Smith. Les Mormons croient que 
la Bible et le Livre des Mormons constituent ensemble la parole de Dieu. Ils croient que la nouvelle Jérusalem sera édifiée sur le continent américain. Salt Lake City, dans l’Utah, est le centre du mormonisme. 

La Christian Science a été fondée aux États-Unis par Mary Baker Eddy, qui, en 1875, écrivait et publiait Science and Health, dans lequel elle préconisait la guérison des maladies uniquement par des moyens spirituels.

Environ 2 % de la population est juive. Les Juifs des États-Unis ont mis sur pied la B’nai Brith Anti-Defamation League pour sensibiliser les gens aux préjugés qui circulent à l’égard des Juifs et autres groupes minoritaires. L’islam gagne en popularité aux États-Unis, particulièrement parmi les Afro-Américains. Le nombre de mosquées a doublé entre 1985 et 2000. On compte maintenant 1 200 mosquées aux États-Unis. 

  Le saviez-vous?

Les communautés amish de la Pennsylvanie ont un mode de vie qui n’a guère changé depuis le XVIIIe siècle. Les Amish sont des descendants de Chrétiens suisses allemands venus s’établir aux États-Unis pour trouver la liberté de culte. Ils suivent une forme stricte de christianisme et évitent d’utiliser la plupart des technologies modernes.

De façon générale, les Autochtones suivent leurs croyances traditionnelles, qui reconnaissent la puissance et le côté sacré du monde naturel. Les nouveaux immigrants apportant leurs croyances avec eux, le nombre de personnes qui pratiquent le bouddhisme, l’hindouisme, le confucianisme et l’orthodoxie grecque ou russe augmente. On compte auourd’hui 1 700 religions aux États-Unis.