LES SOINS MÉDICAUX

Les États-Unis ont un système de soins de santé à deux paliers, avec des hôpitaux publics et privés. Le système public comprend le Medicare (programme d’assurance maladie pour les personnes âgées et handicapées) et le Medicaid (programme pour les personnes très pauvres). La plupart des Américains ont une couverture par l’entremise de leurs employeurs. Nombreux cependant sont ceux qui paient eux-mêmes leur assurance. Beaucoup d’Américains n’ont pas les moyens de se payer une assurance et vivent dans la crainte de tomber malade. Les personnes âgées ont souvent du mal à payer les médicaments non couverts par le Medicare

Certains Américains adhèrent à des organismes qui offrent des services médicaux. Contre une prime mensuelle fixe, ils peuvent s’adresser à des cliniques qui voient à tous leurs problèmes de santé. Ces cliniques, à but lucratif ou non, embauchent différents professionnels médicaux ; elles réglementent le type et la fréquence des traitements et peuvent refuser d’en couvrir certains.

Les maladies cardiaques et le cancer sont les premières causes de décès aux États-Unis. L’espérance de vie est de 76,7 ans, et la plupart des Américains jouissent d’une bonne santé. L’espérance de vie est cependant moins grande chez les Afro-Américains et le taux de mortalité infantile, supérieur. 

On vient de partout dans le monde pour étudier la médecine dans des universités telles que Harvard ou Johns Hopkins. Les Centres de contrôle des maladies d’Atlanta, en Géorgie, sont renommés internationalement pour leurs recherches sur les maladies infectieuses et épidémiques. Les cliniques Mayo au Minnesota, en Iowa et au Wisconsin sont reconnues pour leurs recherches et leurs traitements de pointe. Le gouvernement des États-Unis contribue au financement de nombreux programmes pour arrêter la propagation du sida : les médications antivirales permettent à un grand nombre de gens de vivre plus longtemps et en meilleure santé.

  Le saviez-vous?

Beaucoup d’Américains se battent vigoureusement pour réduire le tabagisme, particulièrement chez les jeunes. Chaque année, plus de 400 000 Américains meurent des suites de maladies causées par le tabagisme. Il s’agit de la cause de décès prématuré la plus facile à prévenir aux États-Unis.

Récemment, l’obésité est devenue un grand sujet de préoccupation. Environ 20 % des Américains sont considérés obèses et plus de 25 % des moins de 19 ans souffrent d’embonpoint. Dans le même ordre d’idée, certaines jeunes femmes américaines deviennent anorexiques : obsédées par leur poids, elles négligent de bien manger.

Un nombre grandissant d’Américains font aussi appel à la médecine douce telle que l’acupuncture, la massothérapie, l’homéopathie et la chiropractie pour le soulagement de la douleur et le traitement de maladies.