LE MONDE DU TRAVAIL
L’industrie et l’agriculture emploient plus de la moitié de la population active russe. L’industrie de la Russie repose essentiellement sur les ressources naturelles du pays (gaz, pétrole, minerai de fer et autres minerais...). Les principales cultures sont le blé, l’orge, le maïs, le seigle, l’avoine, la betterave à sucre, le lin et les pommes de terre.

Jusqu’en 1991, la plupart des industries étaient propriété de l’État ; le gouvernement décidait de ce qui était produit. Depuis, de nombreuses usines ont été privatisées. Certains des nouveaux propriétaires paient leurs employés par un système d’échange plutôt qu’avec un salaire.

Dans la plupart des familles russes, l’homme et la femme doivent tous deux travailler car un seul revenu ne suffit pas pour y arriver. Plus de 90 % des femmes russes travaillent à l’extérieur ou étudient. Elles travaillent dans tous les domaines, même les moins conventionnels, sauf dans les mines : par exemple, elles balaient les rues ou sont employées dans la construction. Environ 75 % des médecins russes sont des femmes ; un grand nombre sont ingénieures ou scientifiques. 
 Le saviez vous? 
 
Les grands fleuves russes produisent plus de 10 % de l’énergie hydro-électrique du monde.
 
Autrefois, le régime soviétique garantissait un emploi à tous les travailleurs. Malgré l’existence de syndicats, les ouvriers n’avaient pas le droit de grève et ne pouvaient exiger de meilleures conditions de travail. La production industrielle s’en ressentait beaucoup. Aujourd’hui, la Russie s’efforce de développer une économie de marché, mais, comme dans tous les anciens pays communistes, la période de transition est difficile. Beaucoup de Russes ne peuvent trouver que des emplois précaires ou à temps partiel et ont du mal à survivre avec ce qu’ils gagnent.
 Le saviez-vous? 
 
Le commerce des fourrures a toujours exploité les territoires de chasse du nord et de l’est de la Russie. Au XVIIe siècle, les fourrures étaient la plus grosse exportation de Moscou. La vente aux enchères qui se tient chaque année à St-Pétersbourg est considérée comme le marché de fourrures le plus important du monde.