LA FAMILLE
 Au Pérou, les liens familiaux sont très étroits. Parents, enfants, grands-parents, autres membres de la famille et souvent domestiques vivent sous le mème toit. 

 Les familles mestizo traditionnelles (familles métisses autochtone/espagnol) se caractérisaient par leur système éminemment patriarcal : les hommes contrôlaient la vie de la famille, jusqu’à ses relations avec l’extérieur. Les femmes s’occupaient des tâches ménagères, des domestiques et de la formation de ces derniers. Aujourd’hui, de nombreuses femmes contribuent au revenu familial et sont chefs de famille. 

 Les familles mestizo traditionnelles (familles métisses autochtone/espagnol) se caractérisaient par leur système éminemment patriarcal : les hommes contrôlaient la vie de la famille, jusqu’à ses relations avec l’extérieur. Les femmes s’occupaient des tâches ménagères, des domestiques et de la formation de ces derniers. Aujourd’hui, de nombreuses femmes contribuent au revenu familial et sont chefs de famille.

   
 La plupart des Autochtones péruviens vivent sur la côte ou sont fermiers dans les hautes terres. Dans l’ensemble, les jeunes portent des vêtements modernes, alors que les plus âgés portent des vêtements traditionnels tissés à la main. 

 Les habitants des Andes ne disposent pas de télévisions, de magnétophones, ni d’appareils électroménagers, biens de consommation que possèdent les foyers de la classe moyenne urbaine. Dans les villes, les plus déshérités vivent dans des conditions très difficiles, et leurs maisons sont souvent construites de matériaux de récupération. 

 Les Blancs des classes privilégiées ne se mêlent pas aux gens des autres classes. Leurs enfants se marient habituellement avec quelqu’un de la même classe.

LE SAVIEZ-VOUS? 

Si vous admirez un objet avec enthousiasme, les Péruviens voudront vous l'offrir et risquent de se vexer si vous le refusez.