CROYANCES
Puisque la population indienne est la plus grande composante de la population mauricienne, l’hindouisme est la religion la plus répandue. Il y a plus de 150 temples hindous sur l’île et plusieurs sectes hindoues. La plus importante est celle des Sanathanistes, qui adorent une triple divinité : Brahma le Créateur, Vishnu le Protecteur et Shiva le Destructeur. Les Samajistes Aryens sont une secte plus petite qui adore un seul dieu, Brahma. Les Hindous tamoul pratiquent une forme d’hindouisme particulière, caractérisée par des rites religieux très spectaculaires.

La religion chrétienne fut la première à être introduite sur l’île et est la deuxième par le nombre de ses fidèles. Les premiers colons appartenaient à l’Église hollandaise réformée. Avec l’arrivée des Français en 1721, la religion catholique devint religion officielle. Les Anglais introduisirent la religion anglicane en 1812. Au XIXe siècle, des Presbytériens, des Méthodistes et des gens d’autres dénominations protestantes s’établirent sur l’île. Aujourd’hui, beaucoup d’églises sont représentées sur l’île, dont les Adventistes du Septième Jour, l’Assemblée de Dieu, les Témoins de Jéhovah et les Swedenborg.

Les Musulmans forment le troisième groupe religieux par ordre d’importance. La plupart d’entre eux sont des Sunnites mais on trouve également quelques Chi’ites. Les Musulmans mauriciens sont quelque peu uniques parce qu’ils honorent les Pirs (saints musulmans) tels que Abdul Kader Jilani, Jamal Shah et Bibi Amina, de saints hommes, appelés Walli Allah (les amis de Dieu) qui vivaient sur l’île. Les Musulmans mauriciens les invoquent dans leurs prières et déposent des offrandes sur leur sépulture.

Bien que la plupart des Chinois mauriciens se soient convertis au christianisme, quelques-uns d’entre eux sont bouddhistes et il y a quelques pagodes bouddhistes sur l’île. Quelques bouddhistes ont des sanctuaires chez eux où ils honorent leurs ancêtres en leur présentant des offrandes.

Les Mauriciens sont très respectueux des religions des autres et peuvent participer à des rites relevant de plusieurs religions. Par exemple, les Mauriciens d’origine Chinoise assisteront aux offices religieux à une église chrétienne et se rendront également à la pagode. Les Tamouls peuvent très bien offrir des bananes aux églises chrétiennes.

  Le saviez-vous?
Les Musulmans et les Juifs partagent un lieu de sépulture religieuse à Bambous.En 1940, environ 1500 réfugiés juifs fuyant les nazis partirent en bateau pour l’océan Indien dans l’espoir d’atteindre la Palestine par la mer Rouge. Ils furent arrêtés à l’Île Maurice où les Britanniques les internèrent dans un camp. Ceux qui moururent sur l’Île furent enterrés dans un cimetière musulman.