UN REGARD SUR L'HISTOIRE
Les Berbères furent les premiers habitants des fertiles zones côtières de la Libye et des oasis de l’intérieur. Leurs premiers établissements remontent à 2000 av. J.-C. Les Berbères étaient principalement des nomades qui contrôlaient les chemins empruntés par les caravanes qui traversaient l’Afrique. La Libye compte encore une population berbère dans la région du sud.

Vers l’an 1000 av. J.-C., les Phéniciens, peuple marin venu de l’est de la Méditerranée, fondèrent le port de Carthage sur la côte nord-africaine, à l’ouest de la ville actuelle de Tripoli. Carthage devint une puissance indépendante et, dès le VIe siècle av. J.-C., les Carthaginois dominaient une bonne partie de la côte. Les Grecs fondèrent aussi une ville, Cyrène, près de la ville actuelle de Darnah. Au Ier siècle av. J.-C., les Romains conquirent Carthage et Cyrène, et l’Afrique du Nord fut intégrée à l’Empire romain. Les Berbères versèrent des impôts à Rome, mais demeurèrent indépendants, se proclamant des imazigham (hommes libres). 

Avec le déclin de l’Empire romain, des tribus venues du nord de l’Europe attaquèrent l’Afrique du Nord. Au VIIe siècle, des armées arabes envahirent la région, introduisant la langue arabe et la religion islamique. Au cours des huit siècles suivants, des forces islamiques du Maroc, d’Espagne et d’Égypte se succédèrent et s’échangèrent le contrôle de l’Afrique du Nord.

Au XVe siècle, les Turcs ottomans s’emparèrent de l’Afrique du Nord. Sous le règne des Ottomans, l’économie de la région reposait sur le piratage : les pirates des villes portuaires d’Afrique du Nord exigeaient de l’argent des capitaines des vaisseaux s’ils voulaient traverser la Méditerranée en toute sécurité. Au début du XIXe siècle, les États-Unis décidèrent de mettre fin à cette pratique, et menèrent la chasse aux pirates.

En 1911, la Libye tomba sous contrôle italien. Les Italiens gouvernèrent la colonie par la force, tuant et emprisonnant des milliers de Libyens. Des forces nationalistes, commandées par Omar Mukhtar, s’opposèrent aux Italiens. Mukhtar fut tué par les Italiens en 1931. Pendant la Deuxième Guerre mondiale, la Libye fut le théâtre de violents combats mais, une fois la guerre terminée, les Italiens, défaits, durent redonner à la Libye sa liberté.

En 1951, la Libye devint un pays indépendant sous le roi Idris, émir de Cyrénaïque. La découverte des pétroles libyens en 1959 apporta la prospérité économique. Si le niveau de vie s’améliora, la plus grande partie de la richesse nationale profita aux investisseurs étrangers. En 1969, un groupe d’officiers de l’armée, dirigé par Muammar al-Kadhafi, renversa le roi lors d’un coup d’État pacifique. Kadhafi devint le nouveau dirigeant du pays. Il ordonna aux Britanniques et aux Américains d’évacuer les bases militaires qu’ils avaient occupées sur le sol libyen depuis la Deuxième Guerre mondiale, et expulsa les descendants des colons italiens. Il créa un état socialiste qui redonna aux Libyens le contrôle de leur patrimoine pétrolier.

  Le saviez-vous?
La Libye compte plusieurs importants sites archéologiques romains, notamment Leptis Magna, une des villes romaines les mieux conservées du bassin méditerranéen. On a découvert aussi plus de 200 puits romains, lesquels continuent de fournir de l’eau comme il y a deux mille ans.
Au cours des années 1980 et 1990, la communauté internationale accusa la Libye d’être l’auteur d’activités terroristes. La Libye fut isolée du reste du monde. Lorsqu’elle refusa de se plier aux exigences d’une enquête internationale sur le terrorisme, elle se vit imposer des sanctions commerciales par les Nations Unies. En 1999, l’ONU commença à lever les sanctions après que le gouvernement libyen eut accepté de prendre part à son enquête.