La famille
 La famille a toujours été une institution très importante dans la société koweitienne. Autrefois, la tradition voulait qu’elle corresponde au clan ou à tous les membres de la famille étendue. Les maisons de la plupart des Koweitiens étaient assez grandes pour pouvoir accueillir plusieurs générations. Avec la modernisation de la société koweitienne, les choses ont changé : les grandes familles sont maintenant divisées en groupes familiaux plus petits qui ne vivent plus sous le même toit. Les familles apparentées sont toujours très proches les unes des autres et les relations sociales ainsi que les obligations familiales passent encore par la parenté. En général, les parents habitent toujours avec un ou plusieurs de leurs enfants. 

 Autrefois, dans certaines familles koweitiennes, les hommes et les femmes vivaient sous le régime de la ségrégation et les mariages étaient arrangés. Les rôles de l’homme et de la femme étaient clairement définis : les hommes travaillaient à l’extérieur pour subvenir aux besoins de la famille, tandis que les femmes travaillaient à la maison, élevant les enfants et s’occupant des travaux ménagers. Les maisons traditionnelles les plus grandes étaient d’ailleurs conçues de manière à ce que les personnes des deux sexes puissent y vivre séparément.

Did you know?  

Autrefois, les Bédouins dépendaient des chameaux, des moutons et des chèvres pour leur survie. 

 

 La modernisation des dernières décennies a apporté une certaine souplesse quant à la répartition des rôles et au respect des traditions familiales. Les mariages avec des personnes extérieures à la famille étendue sont de plus en plus fréquents, bien que le consentement des parents soit toujours indispensable. Les femmes ont maintenant la possibilité de travailler à l’extérieur, et la ségrégation au sein de la famille tend 
à diminuer. 

 Les Koweitiens accordent beaucoup d’importance aux familles nombreuses. Le nombre d’enfants, et surtout de garçons, était autrefois directement associé au prestige et à l’honneur. Il était courant qu’une famille ait plus de cinq enfants. Si les enfants sont toujours une source de fierté et de joie, la plupart des familles koweitiennes d’aujourd’hui ont entre 3 et 5 enfants. Traditionnellement, c’était à la mère, aidée d’autres femmes de la famille, de s’occuper des enfants. Cependant, depuis peu, l’enrichissement de nombreuses familles koweitiennes a permis d’ajouter au soutien familial traditionnel des bonnes d’enfants et autres domestiques que l’on fait venir de l’étranger. 

LE SAVIEZ-VOUS?   

Le droit de vote, au Koweit, n'est accordé qu'aux hommes. Les femmes ne sont pas encore autorisées à voter.