Un regard sur l'histoire
On ne savait pas grand-chose du Koweit à la fin du siècle dernier. Depuis, des archéologues ont découvert le long du golfe Persique des sites datant de 5000 ans av. J.-C. Les grands empires furent nombreux à conquérir l’est de la péninsule Arabique et à établir une présence au Koweit : Sumériens, Babyloniens, Perses, Grecs, Romains et Musulmans -- tous se sont établis au Koweit. La culture et la vie des Koweitiens ont été surtout marquées par les influences islamiques provenant d’Arabie occidentale.
 La plupart des Koweitiens descendent des Utubs, venus du sud et originaires de ce qui correspond aujourd’hui à la région du Nejd en Arabie Saoudite. Les Utubs étaient formés d’un certain nombre 
de grandes familles dont la famille Sabah, qui avait le contrôle de la région où se situe maintenant la ville de Koweit. En 1756, Sabah bin Jabir fut choisi pour devenir premier Amir (chef) des Utubs et depuis lors ses descendants ont toujours ét é à la tête du Koweit.
 
LE SAVIEZ-VOUS? 

Le nom << Koweit >> vient du mot arabe Kut, qui signifie << place fortifiée. 

 
 Jusqu’à la toute fin du siècle dernier, l’Empire ottoman s’était allié à la famille Sabah pour gouverner le Koweit. Mais quand, en 1899, l’Empire ottoman menaça d’annexer le Koweit, les dirigeants Sabah demandèrent le statut de protectorat de la Grande-Bretagne. Le Koweit demeura un protectorat britannique jusqu’à son indépendance en 1961. 

 La découverte de pétrole en 1938 et les revenus qu’elle a engendrés ont donné à la société koweitienne les moyens de se moderniser et d’acquérir un des niveaux de vie les plus élevés du monde. Il a fallu faire venir de la main-d’oeuvre étrangère, si bien que les étrangers forment maintenant la majorité de la population. Les citoyens koweitiens sont aujourd’hui une minorité privilégiée.

 La guerre du Golfe de 1990 a eu des retombées importantes sur la population. De nombreux étrangers qui s’étaient installés au Koweit avant la guerre ont dû partir. La reconstruction du Koweit s’est faite très rapidement, mais le traumatisme de la guerre est toujours présent et ses répercussions continuent à se faire sentir. 
LE SAVIEZ-VOUS? 

Au lendemain de la guerre du Golfe, presque tous les puits de pétrole du Koweit (732 au total) ont été incendiés par l'armée irakienne en fuite. Il a fallu sept mois pour les éteindre tous.