MANGER  À  L'ÉTHIOPIENNE

Les Éthiopiens mangent en général avec leur main droite, et non avec des couverts. Au début du repas, un enfant ou un adulte fait le tour des convives avec une cruche d’eau en métal ciselé ou en terre cuite et chacun tend les mains au-dessus d’une petite bassine pour se les laver.

Le plat national est le wot, un ragoût de viande (bœuf surtout), de poisson ou de légumes cuit dans une sauce (berebere) faite d’oignons, de poivrons rouges, d’ail, de gingembre, de clous de girofle, de muscade, de cardamome, de graines de fenouil et de coriandre. L’alicha est une variante moins épicée de ce ragoût, assaisonnée surtout d’oignons et de gingembre. En entrée, les Éthiopiens mangent parfois du lait caillé.

Le wot est servi sur un injera, grand pain plat et rond à base de farine de teff, dont la pâte est fermentée plusieurs jours avant la cuisson. Différents types de wot sont déposés sur le même injera pour tous les convives, qui détachent de petits morceaux de pain et les utilisent pour porter la nourriture à leur bouche.

Le porc est interdit aux Chrétiens éthiopiens comme aux Musulmans et aux Juifs. En raison du grand nombre de jours de jeûne dans l'année, la cuisine végétarienne est très élaborée et fait notamment un vaste usage de haricots. Le beurre et les plats cuits dans l’huile sont populaires, mais pas les sucreries, à l’exception du miel, qui est souvent servi en dessert.

Lorsque des invités arrivent, on leur offre du thé ou du café, parfois avec du maïs soufflé. Le café éthiopien est très fort et servi dans de petites tasses.


  Yesiga alicha (ragoût de bœuf) 
Ingredients

480 ml d’oignons rouges
720 ml d’eau
900 g de bœuf non désossé
480 ml de beurre
¼ c. à thé d’ail
½ c. à  thé de gingembre
¼ c. à thé de curcuma
2 piments verts forts
sel au goût

Preparation

Émincer les oignons et les faire cuire à température moyenne dans une grande poêle à frire, sans huile. Prendre garde de ne pas les faire brûler. Avant que les oignons ne brunissent, ajouter 480 ml d’eau. Couper le bœuf en petits morceaux et l’ajouter aux oignons (avec les os). Faire mijoter 20 minutes en remuant de temps à autre. Ajouter le beurre et l’ail, remuer jusqu’à ce que le beurre soit fondu. Ajouter ensuite le gingembre, le sel et le curcuma. Ajouter les piments épépinés et émincés, ainsi que les 240 ml d’eau restants. Faire mijoter pendant 10 minutes, retirer du feu et servir avec de l’injera ou du pain.





  Le saviez-vous ?

Le folklore éthiopien renferme de nombreuses légendes concernant la découverte du café. L’une d’entre elles raconte qu’un beau jour un berger remarqua que ses chèvres gambadaient avec agitation après avoir ingéré certaines baies. Le berger goûta les baies et se sentit à son tour très stimulé. Ce n’est qu’au XIVe siècle que l’on commença à torréfier et à infuser le café ; avant, on se contentait de le manger.