UN REGARD SUR L'HISTOIRE
L’Érythrée est une jeune nation qui, au terme d’une longue guerre, a récemment obtenu son indépendance de l’Éthiopie. C’est le plus jeune pays d’Afrique, mais elle a derrière elle des milliers d’années d’histoire. Sa population est composée d’ethnies très diverses : on compte neuf groupes ethniques principaux et de nombreux sous-groupes ayant chacun sa langue, ses coutumes et ses croyances.

Les premiers peuples à s’être installés dans le territoire de l’Érythrée actuelle seraient venus de la vallée du Nil aux environs de 4000 av. J.-C. pour occuper les basses terres. Plus tard, des peuples en provenance du royaume de Couch (région recouvrant le sud de l’Égypte et le nord du Soudan d’aujourd’hui) s’installèrent dans les hauts plateaux. Vers l’an mil av. J.-C., des Sémites du Royaume de Saba, situé dans le sud-ouest de la péninsule arabique, traversèrent la mer Rouge et envahirent les territoires couchitiques pour y établir le royaume d’Axoum, qui connut son apogée du ive au viie siècle de notre ère.

On ne sait pas trop par qui la région fut dirigée au cours des siècles suivants. On sait cependant qu’au xvie siècle, elle passa sous le contrôle des Turcs ottomans, qui conservèrent leur mainmise pendant plus de trois siècles. En raison de son accès à la mer Rouge, le territoire était convoité par les puissances coloniales. En 1875, l’Égypte parvint à vaincre les Turcs et à s’approprier la région.

À partir de 1882, l’Italie colonisa à son tour l’Érythrée, qu’elle proclama colonie italienne en 1890. La présence italienne se maintint jusqu’à la prise du territoire par les forces britanniques pendant la Deuxième Guerre mondiale. L’administration britannique prit 
fin en 1952, avec la décision des Nations unies de fédérer l’Érythrée avec l’Éthiopie. Toutefois, en 1962, l’empereur d’Éthiopie Hailé Sélassié annexa l’Érythrée, qui devint la 14e province de l’Éthiopie, et imposa la langue amharique aux Érythréens.

La population de l’Érythrée revendiqua son indépendance. En 1961, le Front de libération de l’Érythrée (FLE) lança une série d’offensives armées et la Révolution gagna vite les plateaux centraux : ce fut le début d’une guerre qui allait durer 30 ans (1962-1992). 
Au début des années 1970, le FLE se scinda et certains de ses membres formèrent un autre mouvement, que l’on appela plus tard le Front populaire de libération de l’Érythrée (FPLE) et qui allait dominer la lutte contre l’Éthiopie. 

En 1974, l’empereur éthiopien Hailé Sélassié fut renversé et remplacé par le colonel Mariam Mangistu, qui obtint le soutien de l’Union soviétique dans sa guerre contre l’Érythrée. Lorsque l’Union soviétique coupa son aide à l’Éthiopie, à la fin des années 1980, la force militaire de celle-ci décrut rapidement. En mai 1991, le FPLE libéra Asmara, la capitale de l’Érythrée. La guerre se termina ainsi par la victoire des Érythréens.

Deux ans après la libération, un référendum fut tenu et les Érythréens votèrent pour la souveraineté totale, avec Isaias Afewerki comme président. Le 24 mai 1993, l’Érythrée déclara son indépendance. L’Érythrée et l’Éthiopie entretinrent de bonnes relations, jusqu’à ce qu’en 1998, un conflit frontalier déclenche une nouvelle guerre. Un cessez-le-feu fut déclaré en juin 2000 et en décembre, les deux pays signèrent une entente qui mit officiellement fin à la guerre.

Coronation Construction
Moto Kave

 

 



 
 

  Le saviez-vous ?
En 1995 fut découvert en Érythrée l’un des fossiles humains les plus anciens jamais mis au jour (plus d’un million d’années). Les scientifiques pensent même que l’Érythrée pourrait être le berceau de l’espèce humaine.