LES SOINS MEDICAUX
Tous les Chiliens bénéficient d’une couverture médicale gérée par le ministère de la Santé, le Fonds national de la Santé et les municipalités. Ce système, financé par les cotisations de tous les salariés, permet à chacun de se faire rembourser un minimum de 50 % du coût de son traitement. Les Chiliens qui désirent choisir leur propre médecin ou spécialiste doivent cependant verser une cotisation supplémentaire au Fonds national de la Santé.
Les Chiliens sans revenus ou à faibles revenus sont pris en charge gratuitement dans les hôpitaux publics. Ceux-ci offrent dans l’ensemble une qualité de services inférieure à celle du secteur privé et leurs installations sont moins modernes. Par ailleurs, les Chiliens des zones rurales les plus reculées n’ont pas accès aux infrastructures les plus modernes, celles-ci étant généralement situées près des centres urbains. 
Le saviez vous? 

Les maladies cardio- vasculaires sont la principale cause de décès au Chili. Elles sont à l’origine de près de 58 % des décès.

Les Chiliens qui en ont les moyens se tournent vers les assurances maladie privées, qui leur ouvrent les portes des meilleurs établissements hospitaliers du Chili. Les hôpitaux privés disposent généralement d’un équipement moderne et d’un personnel médical hautement qualifié. 

Le gouvernement tente de pallier les inégalités du système par une meilleure gestion des services de santé publics. Il s’efforce de rendre les soins médicaux accessibles à tous et de moderniser les établissements publics. Il envisage par exemple d’installer un système de visioconférence dans plus d’une cinquantaine d’hôpitaux pour permettre à tous les patients de bénéficier des services de spécialistes.

Chez les Mapuches, les Machis (chamans) pratiquent un genre de médecine traditionnelle. Mapuches et non-Mapuches qui viennent les consulter leur apportent un bocal contenant l’urine du malade, bocal que les Machis placeront de manière à ce que les esprits puissent y pénétrer. Après avoir observé attentivement le liquide et posé des questions, les Machis recommanderont le traitement à suivre : remèdes naturels, changement de régime ou changement de mode de vie.