ARTS ET LITTÉRATURE
Pendant des générations, les Burundais se sont transmis oralement contes, légendes, fables, poèmes et chants. Les contes et les fables étaient souvent mis en musique, et on faisait peu de différence entre musique et poésie. Les Burundais díaujourdíhui aiment encore les contes, la musique et la poésie, qui perpétuent les légendes de leurs ancêtres.

Le tambour était autrefois un instrument sacré au Burundi. La musique de tambour devait notamment assurer la prospérité du royaume. Le roi, dans ses déplacements, était toujours accompagné de joueurs de tambours. De nos jours, les tambourinaires sont les représentants les plus significatifs de la tradition musicale burundaise. Ils se produisent seuls ou accompagnent des danseurs. Les instruments sont façonnés à partir de segments de troncs creusés dont les extrémités sont couvertes de peaux.

La danse joue un rôle important dans toutes les grandes célébrations. Líabatimbo est une danse réservée aux rituels les plus importants et aux événements officiels. Les danseurs díintore font des danses guerrières. Líabanyagasimbo est une danse énergique et acrobatique. Chanter en tapant des mains est une forme de musique très pratiquée. Le rythme varie selon la teneur de líhistoire. Les instruments les plus courants sont la flûte, la cithare, líikembe (piano à pouces), líindonongo (violon), líumuduri (monocorde en forme díarc), líinanga (une sorte de cithare) et líinyagara (calebasse hochet). 

Le Burundi est réputé pour son artisanat. Les artisans fabriquent tambours, masques, boucliers, statuettes, poterie et vannerie. Les paniers de papyrus sont ornés de motifs variés et la poterie, très belle, est noire et lustrée. Les boucliers sont peints ou couverts de paille et ornés de motifs noirs et díautres couleurs naturelles. On fait aussi à base díécorce des tissus sur lesquels on imprime ou peint des motifs en noir sur fond rouille. Les teintures utilisées sont souvent végétales. Les motifs ont en général une signification symbolique.

  Le saviez-vous?
Les Tambours du Burundi, une troupe de 14 membres, se produisent dans le monde entier. Vêtus de costumes de fête traditionnels, ils dansent et jouent de leurs instruments. Chaque membre joue tour à tour díun grand tambour appelé inkiranya, qui dicte le rythme des autres tambours.